CHAPITRE 12


J’ai récupéré les nouveaux meds, qui sont maintenant bien planqués dans ma poche. Je me grouille de rentrer. Mais Jenna est elle aussi à la maison, et me réserve un sale accueil.

Jenna : Tu es en retard, idiot. Elle devient folle. Qu'est-ce que tu as fait pendant tout ce temps ?

Moi : C’était difficile d'obtenir ces médicaments. Laisse-moi passer, je dois les lui donner.

Jenna : Tu traînais avec tes potes, oui ! Tu ne fais pas illusion une minute !

Moi, essayant de garder mon calme : Laisse-moi passer, Jenna. J'en ai assez de tes histoires.

Jenna : Je te laisse passer, mais seulement pour voir maman t’engueuler.

Recroquevillée sur le canapé, Grace paraît à bout de force, mais en même temps très énervée. Difficilement, elle lâche : Teo ! Où diable… étais-tu ? Je deviens folle ici !

Moi : Maman ! Ça a été extrêmement difficile d’obtenir ces médicaments.

Grace : Dur, c’est ça… d'aller au magasin ?!

Moi : C’est plus compliqué, j’ai dû...

Jenna : Traîner avec tes potes ?

Grace : Tu étais… avec tes amis… tout ce temps ?

Moi : Quoi ? Mais non ! Jenna raconte encore n’importe quoi !

Grace haletante : Ne lui parle pas… comme ça. Ce n’est pas elle…

Jenna : Ouais Teo. Sois gentil.

Moi : Maman, il m'a fallu un temps fou pour les trouver.

Grace : Teo… Je ne peux pas croire que tu préfères traîner au lieu d'aider ta mère.

Moi : Bien sûr que non ! J'essaie de t’expliquer, mais Jenna n’arrête pas d'inventer des histoires.

Jenna : Pourquoi ferais-je des histoires ? C’est toi qui es en retard.

Moi : Pour l'amour du ciel, j'ai fait ce que tu m‘as demandé ! Ok ? Ne me crois pas, de toute façon c’est pareil. Prends-les tes médocs, moi je me barre…

Grace essayant d’hurler sans succès : Qu'est-ce que c’est ?… Ce ne sont pas mes médicaments habituels… Teo, qu’est-ce que tu as fait ?

Moi : J’étais en train de te le dire ! Il n'y avait pas tes médicaments habituels. Mais ceux-là sont beaucoup mieux.

Jenna : Hé, regardez Docteur Teo ! Apparemment, il sait ce qui est mieux pour toi, Maman !

Grace : Je ne peux pas croire ça… À quel jeu tu joues ?… Tu veux me tuer ?

Jenna : Maman ? Ça va ?

Grace : Non, ça ne va pas ! J'ai besoin de mes médicaments… pour l'amour de Dieu... Mais qu’est-ce que je vais faire ?...

Moi : Maman, calme-toi. Respire. Laisse-moi t'expliquer. Ces médicaments sont mieux pour toi. Je suis allé…

Jenna : Traîner avec…

Moi : Merde Jenna ! C'est grave ! J'en ai assez de tes conneries, laisse-moi expliquer. Maman, la droguiste a dit que ces médicaments étaient bien mieux pour toi. Je n’ai pas pu faire autrement, Ok ?

Grace, prenant le remède de mes mains : Tu dis qu’ils sont mieux que les normaux ? On va voir…

Grace comme un zombie part dans sa chambre.

Jenna : Bien joué, Teo. Dans son état, c’est sympa. Et maintenant je suis en retard pour rejoindre mon copain.

Moi : Jenna, pour une fois dans ta vie, tu pourrais cesser d'être une vraie garce ? Je sais : oui, je suis en retard, mais toi tu envenimes la situation. Tu as vu l'état dans lequel elle se met ?

Jenna : Si tu m'appelles encore « garce », je te balance par la fenêtre.

Moi : J'en ai marre de toi. Je me tire ! Comme d’hab maman te donne raison et va dire que tout ce que je fais est nul !

Au même moment, je reçois un SMS de Josh qui me demande de le retrouver avec Roger à l’entrée du parc : Hé mec. Avec Roger, on sera dans 15 mn à l'endroit habituel. On te retrouve là-bas. Magne-toi le train !

J’ai envie d’y aller, histoire de changer d’air. Même si mes potes ont sacrément changé depuis quelque temps. Josh surtout. Il est devenu agressif, arrogant, violent même. On dirait un camé en manque de sensations fortes. Je ne le reconnais plus, mais bon, il reste mon pote ! On n’efface pas d’un coup de gomme une amitié qui date de si longtemps.

Ma mère, qui l’aimait bien avant, ne veut plus que je traîne avec lui. Elle dit que c’est une mauvaise fréquentation, à présent.

Avant de sortir, je retourne dans la chambre de Grace. Elle a finalement pris les médicaments que je lui ai apportés et s’est endormie.

Enfoui dans un oreiller déplumé, son visage paraît plus serein et plus calme. En attrapant mes affaires, j’entends dans ma tête, avec attendrissement, sa petite voix : N’oublie pas ta carte si tu ne veux pas finir comme ton père…

Ma gorge se serre : même en nous élevant seule, elle était toujours si gaie, attentionnée et tendre avec nous. Maintenant elle est vaguement consciente, ne se rendant même plus compte de son addiction maladive aux meds. Elle ne s’intéresse plus à rien, même plus à nous, ses jumeaux !

Je me reprends et je vois que Jenna est partie rejoindre son Anthony.

À mon tour d’aller retrouver Josh que je n’ai pas vu depuis un bail. C’est vrai qu’il ne vient plus trop en cours. Peut-être que lui, il saura où trouver le Messager du Mystère. L’espoir fait vivre…


 Postes récents

Archive

Follow Us

  • YouTube - Grey Circle
  • Facebook - Grey Circle
  • Facebook - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle